Qu'est ce que le tri optique ?

Nous savons que les différents polymères qui nous intéressent réagissent différemment à un rayonnement infrarouge. En envoyant de la lumière que l’on connaît bien, on peut, en regardant cette lumière après traversée de l’échantillon, en déduire la composition du déchet étudié. On appelle cela spectroscopie infrarouge.

En pratique, pour étudier ces rayonnements, on regarde le spectre de la lumière concernée. Le spectre, c’est la décomposition en différentes couleurs, certaines visibles, d’autre invisibles, d’un rayonnement. Par exemple, la lumière de soleil peut se décomposer en toutes les couleurs de l’arc-en-ciel (plus certaines couleurs invisibles à l’oeil nu).
 

Dans notre cas, dans l’infrarouge, ce sont des couleurs invisibles qu’on étudie, à l’aide de composants sensibles à ces couleurs. On envoie donc une lumière de spectre parfaitement connu sur l’échantillon. Cette lumière traverse l’échantillon avant d’être collectée par un composant adapté. Or, lors de la traversée de l’échantillon, certaines de ces couleurs invisibles vont être absorbées par l’échantillon. On obtient alors un second spectre, caractéristique de l’échantillon, qui nous permet de déterminer sa composition.

TERMS POLICY | © 2015 ONTRAPORT | DISCLAIMER | PRIVACY POLICY
[bot_catcher]